Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

Ituri : Les chauffeurs de l’ACCO dénoncent les tracasseries militaire sur l’axe routier Bunia-Mungwalu

Les usagers du tronçon routier Bunia Mungwalu fustigent la tracasserie militaire qui sévit sur ce tronçon routier depuis l’avènement de l’État de siège en Ituri. Se confiant à lecoqdelest.com mardi 21 décembre 2021, ils confirment cette tracasserie, par l’obligation que les imposent des militaires commis à des positions, de payer une somme de 5.000fc pour les petits véhicules et 10.000fc pour les gros véhicules à chaque position de l’armée sur ce tronçon routier qui compte plus de 20 positions militaires renseignent-ils.

En titre estimatif, bienvenue LUMERI le président urbain de cette association de chauffeur du Congo, pense qu’un chauffeur de petits véhicules peut facilement atteindre de bunia à mungwalu, une somme de plus de 200.000fc et plus de 400.000fc pour les chauffeurs de gros véhicules, Les frais qu’il faut payer aux militaires sur ce tronçon routier.

Comparativement à la tracasserie de miliciens Codeco sur ce tronçon, il Ya quelques temps passé, certains chauffeurs pensent que, les militaires exagèrent. car les miliciens codeco dans le temps n’avaient qu’une seule position où les chauffeurs payer une somme allant de 10.000fc à 50.000fc disent-ils. Ils menancent même de suspendre les activités sur cet axe routier si rien ne sera fait par les autorités militaires de la province.

L’un de chauffeur affirme avoir reçu les chocottes en lui faisant dormir sur le sol, simplement parce que, il voulait négocier le prix de 5.000fc qu’imposent des militaires commis à des positions sur ce tronçon.

« À KILO Les soldats demandent une somme de 5.000fc comme frais de gardiennage. Sans cela, il n’y a pas de Passages. Je voulais négocier le prix, ils m’ont fouetté et menacés en me pointant les armes »

Ces chauffeurs demandent le relèvement de tous les militaires sur ce tronçon, car ils sont déjà habitué et emboîtent les pas de miliciens Codeco.

Pareillement, Jules NGONGO porte parole de l’armée en Ituri appelle les chauffeurs au calme et les assure une vérification dans un plus brefs délais pour dénicher ces soldats qui zappent leur mission en raçonnant la paisible population. Il affirme également, qu’ils ne seront pas impunis vis à vis de la loi.

Rappelons que, ce tronçon est la seule voie qui aide pour le ravitaillement en vivre et non vivre aux populations de la Commune rurale de Mungwalu, qui est devenu une cible prioritaire de miliciens Codeco ce dernier temps.

Papy KILONGO

2 réflexions sur “Ituri : Les chauffeurs de l’ACCO dénoncent les tracasseries militaire sur l’axe routier Bunia-Mungwalu”

  1. Ping : Taweesup

  2. Ping : https://pokerptr.info/the-10-most-important-poker-strategy-books/

Les commentaires sont fermés.