Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

Haut-Uele :La ville d’Isiro en aménagement ,Bruno Ndiama TETEY rassure de l’aboutissement des travaux sous l’ère CBN

Les Travaux d’élargissement de route de l’aéroport Matari , jusqu’à Magambe en passant par la ville évolue sous la supervision du ministère provincial de l’aménagement du territoire. La première étape en cours consiste à mesurer ,piqueter et identifier les habitants pour cette ouverture de route est en phase de clôture. En moins de trois kilomètres sur la route de l’aéroport, le travaux du pont Dingilipi est en avant-plan ,lequel pont sera baptisé Tongolo, en hommage au chef coutumier du coin de cette ville, gage du respect des ancêtres, indique le ministre de l’aménagement du territoire, Maître Bruno Ndiama Nteteyi

l’élargissement de cette route près du cimetière sera au côté droit de la route, ce, dans l’optique du respect aux morts et le suivi du plan de la première route tracée à l’époque coloniale.

Débutés au mois d’août, les travaux évoluent malgré la pluie qui constitue aussi un obstacle mais le majeur obstacle serait le retard causé pour le rechargement ,constate notre reporter qui a sillonné ses espaces avec l’équipe d’ingénieur du ministère.

Pour le ministre de l’aménagement, ce retard sera rattrapé avec déjà l’arrivée ultérieure des engins commandés par la province composé de 10 bennes qui seront affectés pour le rechargement. Ces engins aux dernières nouvelles sont embarqués sur la flotte au coeur de l’océan atlantique.

Au niveau de l’aéroport Matari, les travaux évoluent bon train,
21 hectares de terre entourant cet aéroport cultivés, travaux réalisés de concert avec le ministère de l’agriculture que dirige le professeur Marie-Raphael Masoki , ici, on y a planté de soja et haricots dont les prémisses montrent que le grenier agricole de la province sera alimenté en vivre venant de ses propres champs, ce dans le but de contribuer, à l’autosuffisance alimentaire, à la relance de l’agriculture et contribuer à la chaine de valeur agricole.

Des travaux d’élargissement de cet aéroport sont envisagés, Matari long de 2 km 600, le gouvernement provincial que dirige Christophe Baseane Nangaa veut le prolonger à 3 km. Dès que les Travaux lancés, la route de déviation sera entamée pour faciliter l’accès aux passagers , cette route secondaire tel qu’explique le ministre Bruno Ndiama, sera créée sur une ancienne route des belges pour assurer le trafic de la ville pour l’aéroport, pendant ce temps, la principale sera en sa modernisation.

Au coeur de la ville, les travaux s’effectuent au niveau de la résidence officielle du gouverneur, ici, une salle polyvalente de réception des convives est au niveau de finissage, le lodge officiel à sa fin laissera à Bruno Ndiama Tetey de penser au prolongement de la clôture dont une partie de cet patrimoine de l’État spolié par les habitants. Parmi ses spoliateurs , on retrouve même des officiels de cette province, a constaté notre reporter.

Plus loin, le gouvernement provincial tend finir la construction du cabinet du gouverneur avec ses annexes.

A magambe, à la sortie de la ville , un centre de fabrication de buses pour le modelage et construction des caniveaux sur les routes en province travaille pour la livraison de ces buses à l’équipe terrain de réhabilitation des infrastructures routières du ministère des ITPR. Ce centre de fabrication est sous la tutelle du ministère de l’aménagement du territoire, on y retrouve des congolais ,fils du terroir comme fabricants de ces buses qui jadis se fabricaient en Ouganda.

Arrivé au pouvoir provincial en avril 2019, le gouverneur Christophe Baseane constitue son premier gouvernement en juillet, l’Assemblée provinciale vote son programme en août de la même année, chaque ministre se met au travail.

Bruno Ndiama hérite un ministère avec plusieurs défis et problèmes qui handicapent la planification de l’espace en province dont la vétusté des infrastructures, l’absence d’un zonage urbain et des espaces verts et récréatifs ainsique les lotissements anarchiques.

Ce jeune ministre, vingtaine d’âge, se donne comme objectif sur ce plan de doter la Province d’un Plan actualisé d’aménagement du territoire et d’Assainissement, faire des études topographiques sur le terrain
( Mise en place du Plan d’aménagement de la Province), le lotissement des nouveaux espaces verts et récréatifs en fonction des nouveaux plans d’urbanisme( Récupération des espaces verts spoliés)

Sur le plan du patrimoine immobilier de l’Etat

La situation était alarmante avec l’insuffisance en infrastructures immobilières,le délabrement avancé du peu d’édifices publics qui subsiste, la spoliation d’une partie importante de son patrimoine

Déterminer, ce jeune acteur politique, indique qu’il dotera la Province d’un patrimoine immobilier moderne ainsi que d’une réglementation luttant contre la spoliation, créer des nouvelles cités résidentielles, Réhabiliter les anciennes résidences officielles des autorités provinciales avec une vision de Construire un Hôtel du Gouvernement, Récupérer le patrimoine de l’Etat spolié par les Tiers
(Inventaire des tous les patrimoines spoliés – Saisine de la justice- Acquisition des titres de propriété des patrimoines récupérés)

Dans son dernier volet de la Gouvernance foncière

Bruno Ndiama trouve dans ce secteur qu’il s’observait dans son Haut-Uele natal un nombre élevé des conflits fonciers causés par soit l’abus des pouvoirs, la superposition des titres fonciers, les lotissements anarchiques, la non-actualisation des plans cadastraux susceptibles d’anticiper et d’encadrer l’expansion de nos Villes et Cités.

Voilà ce qui le pousse à
Promouvoir une bonne gestion des affaires foncières, Mettre à jour les plans cadastraux de la Ville d’Isiro et d’autres agglomérations.

Un an passé à la tête de ce ministère, le visage d’Isiro visible.

Avec cet élogieux bilan, qui est le Ministère de l’Aménagement du territoire, Affaires Foncières, Urbanisme et Habitat; Développement Rural, Hydrocarbures et Énergie, Bruno TETEY NDIAMA

Le plus jeune membre du gouvernement BASEANE NANGAA.

Né à Isiro le 26 février 1992, il a fait toute sa scolarité dans cette même ville, par ailleurs Chef-lieu de la province du Haut-Uélé.

Diplômé d’Etat depuis 2011 à l’institut Saint Kizito d’Isiro, l’homme va prendre son inscription au sein de la faculté de droit de l’Université de l’Uélé pour en sortir cinq ans (5 ans) plus tard avec le grade de licencié en Droit Public.

Au-delà de la formation classique, Tetey Ndiama avait suivi plusieurs autres formations notamment dans les domaines informatiques, de la lutte contre la maladie à virus Ebola ou encore dans celui de droits de l’Homme.

Concernant son expérience professionnelle, Bruno Tetey Ndiama a été notamment Vice-président de la Société Civile urbaine de la ville d’Isiro, Directeur de cabinet du Vice-Président de l’Assemblée Provinciale du Haut-Uele ou encore conseiller juridique dans plusieurs structures de la place.

Comme expérience professionnelle, « BTN » a été joueur de Football au sein de Daring club Motema Pembe puis 04 Makasi d’Isiro entre 2008 et 2015.

Dans le domaine associatif,

Assistant à la faculté de Droit de l’Université de l’Uélé, « BTN » est un polyglotte. Il parle Français, Swahili et Lingala.

Rédaction

4 réflexions sur “Haut-Uele :La ville d’Isiro en aménagement ,Bruno Ndiama TETEY rassure de l’aboutissement des travaux sous l’ère CBN”

  1. Ping : see this site

  2. Ping : Ask Me Bet ค่ายเกมแตกง่าย โบนัสได้เงินจริง

  3. Ping : แทงบอลให้ได้เงินทุกวัน

  4. Ping : Buy Backlinks

Les commentaires sont fermés.