Watsa/Durba: Deuxième Journée ville-morte, les négociations encours avec les initiateurs

la synergie de la société civile de secteur Kibali a déclenché depuis lundi 24 mai 2021 trois journées dites Ville-morte à Durba, territoire de Watsa dans la province du Haut Uele au Nord-Est de la République démocratique du Congo.

Pour cause, cette synergie de la socit civile s’insurge contre le regain de l’insécurité dans ce coin du pays avec des bracages des maisons résidentielles et des maisons de commerces.

En plus, de ces éléments, l’on note Également un différend qu’oppose une frange de la population affectée par le projet de délocalisation avec la société kibali Gold Mine.

Lundi, certains magasins, écoles, et autres services n’ont pas fonctionnés malgré l’appel de boycot de cette action citoyenne de l’administration territoriale et du secteur de Kibali associé à la Fédération des entreprises du Congo et certaines structures de la même société civile.

Une réunion convoquée en urgence a accouché d’une souris le même lundi. Les initiateurs disent claquer la porte de cette négociation par le défaut de qualité de leur interlocuteur.

Pour ce mardi 25 mai 2021, la série continue. En plus de cette deuxième journée ville-morte, certains jeunes tôt le matin ont commencé à barricader la route, empêchant la circulation normale dans certains coins de la cité de Durba.

La reprise de négociation a démarré au centre communautaire de Kibali avec les leaders sociaux sur invitation de Kibali Gold Mine.

Les initiateurs maintienent leur position si rien n’est fait. À Watsa comme à Durba, deux cités périphériques, les activités reprennent timidement. Les uns ouvrent leur portes tandisque les autres attendent les issues des négociations encours.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.