Mission de l’ACEAC en Ituri: Ce pathétique appel de Mgr François-Xavier MAROY au développement des réflexes du Christ

Ils ont tenu une conférence conjointe en la Salle Polyvalente du Théologat Saint-Cyprien de Bunia. Les délégués de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale en mission pastorale en Ituri entendaient ainsi expliquer l’objet de leur mission en Diocèse de Bunia. Dans son intervention, l’archevêque de Bukavu a appelé les séminaristes à développer les réflexes du Christ qui les a par « aventure attirés » attirés.

Mgr François-Xavier MAROY est parti de la situation dramatique de son Diocèse.
« Je suis successeur de trois archevêques morts dans l’espace de neuve ans à cause de l’insécurité. Je sais ce que ça veut dire quand on est en situation d’insécurité, surtout si cela a tendance à devenir chronique », révèle-t-il.

L’archevêque trouve-là le point d’ancrage de la mission de l’Eglise qui est de construire la paix.
« Le Seigneur, qui nous appelle, nous confie une mission. Il n’y a pas un autre que nous par qui cette mission peut s’accomplir. L’autre nom du Christ, c’est la paix. A sa naissance, les anges ont annoncé la paix. Toute la mission du Christ, c’est la paix. Avant de quitter le monde, il dit aux disciples: « Je vous donne la paix ». Après sa résurrection, il souhaité la paix à ses disciples. Avant d’aller au ciel, il dit aux disciples: « C’est à vous que je confie la mission qui est la mienne, celle de la paix », explique le prélat.

L’archevêque en vient à dire qu’il s’agit-là d’une réalité à vivre de manière pratique. Et pour y parvenir, le prélat préconise le développement des réflexes du Christ. Il s’agit de la fraternité, de la cohésion et de l’unité pour pouvoir l’annoncer.
« Si l’on découvre dans le prêtre l’inimitié,la division, quelle image a-t-on du Christ ? », s’interroge le prélat.
Cela, avant de conclure que « celui qui a même simplement goûté la propédeutique a déjà une responsabilité vis-à-vis de l’extension du règne de Dieu ».

Jean-Claude UBEGIU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.