Mahagi: Gratien Iracan condamne l’incursion de CODECO à Ruvinga et met en défis le comité Provincial de sécurité

L’élu national de Bunia-Ville, Gratien Iracan de Saint Nicolas, a dans un communiqué de presse condamné l’attaque dernière de la localité de Ruvinga en chefferie des Mokambo par les éléments miliciens identifiés à la CODECO.

 » Nous condamnons l’incursion des homes armés dans la localité Jupacivi, groupement Ruvinga, chefferie de Mokambo dans la territoire en Province de l’Ituri la nuit du 19 juillet 2020. Identifiés aux membres de la CODECO par les victimes, ces miliciens ont tué, violé et pillé les paisibles habitants sans aucun secours » a écrit Gratien de Saint Nicolas.

Le regret de cet élu du peuple est que c’est Une nième attaque passe sous l’œil du comité provincial de sécurité sans aucune action après les multiples exactions et viol d’une centaine de personnes abandonnées à elles-mêmes.

Pour lui, en tant que député, représentant du peuple ,une correspondance sera adressée à l’autorité à qui de droit. Pendant ce temps, les forces de l’ordre sont appelées à sécuriser la population.

 » Nous appelons les forces de l’ordre à protéger la population de ce coins sous réserve d’être poursuivi comme complices dans les dégâts subis. Une correspondance à qui de droit sera destinée pour dénoncer ses atrocités » a-t-il poursuivi.

Ces éléments armés selon les informations proviennent du territoire de djugu, en passant par la localité de Pakenge et Terali. Gratien Iracan déplore l’absence des forces de l’ordre dans cette zone depuis le 21 mai 2019, où 4 groupements ont connu tous des attaques , forcés au déplacement et sans une assistance humanitaire suffisante jusqu’à ce jour où plus de 60.000 personnes restent dans le danger permanent.

DMT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.