Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

Mahagi: $ 2.000.000 réclamés à Samaritan’s Purse dans 48h par les fournisseurs locaux

Le centre commercial de Ngote, situé à environs 30 km de Mahagi a connu un mouvement inhabituel ce vendredi 18 décembre 2020.

Pour cause, les commerçants Contractants, partenaires à l’organisation Internationale Samritan’s Purse, réclament deux millions de dollars américains , sommes induites dans la livraison des biens et semences au profit de son projet à Mahagi, province de l’Ituri au Nord-est de la république démocratique du Congo.

Dans une déclaration commune de ces opérateurs économiques, lu et déposée au chef de chefferie des Panduru, ces opérateurs économiques indiquent avoir signé en bonne et due forme un contrat avec l’ONG Samaritan’s Purse conformément à la loi de passation de marché du pays .

Ce contrat prévoit que ces opérateurs économiques fournissent des vivres et non vivres à cette ONG pour l’assistance aux déplacés de guerre, victimes des atrocités des miliciens de la CODECO dans cette partie de la province de l’ituri, c’est pourquoi disent-ils, le délai est largement dépassé, si dans 48 heures ,les soldes dus ne sont pas virés dans leurs comptes en banque respectifs ,ils promettent de passer à une action d’envergure supérieure.

Pendant ce temps, des voix se lèvent aussi pour dénoncer des actes de corruption dans l’octroi de ce marché. Des opérations fallacieuse se passent autour de ce marché.

« Ces gens sont venus d’ailleurs nous appauvrir d’avantage, ce sont des offres que l’on affiche ici mais dans la sélection en fait, ce sont leurs répondants de certains gens dans Samaritan’s également qui reçoivent des grosses part de marchés. Des travailleurs de Samritan’s qui nous envoient des recommandations de leur frères même de kivu pour s’associer à nous, pendant qu’ils nous disent que le marché est local. Il y’a de fois même des opérations retour sur ces factures. Ce qui ne permet pas une éclosion économique de nos chiffres d’affaires « a martelé sous colère un fournisseur sous l’anonymat à notre reporteur sur place.

Des accusations qui ne sont ni confirmées ou infirmées par les responsables de Samaritan’s car les efforts fournis par notre rédaction pour entrer en contact avec l’ONG incriminée sont restés vains.

La société civile locale promet réagir officiellement dans quelques jours en responsable après avoir documenté les faits, surtout le volet corruption. Elle indique cependant que si les accusations se confirmeront , Samaritan’s assumera toutes les conséquences néfastes.

Dieu Merci THUAMBE