Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

Ituri – Nord Kivu : instabilité sécuritaire, l’ONG DH CODEPEF appelle les autorités de l’état de siège à stopper l’impunité

 » L’insécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo doit interpeller les autorités de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri », déclare Maître Laurent Kieya dans une interview exclusive accordée à lecoqdelest.com.

Le coordonnateur provincial de l’Ituri de l’ONG DH Convention pour le Développement des Peuples Forestiers (CODEPEF) considère la situation sécuritaire de la province de l’Ituri et du Nord Kivu d’extrême urgence à laquelle les autorités doivent s’y pencher pour stopper les dégâts sur les populations civiles.

Il fait allusion notamment à la récente attaque des terroristes d’ADF à Manya, un village situé à 15km de la cité de Mambasa sur l’axe lolwa qui a fait 5 morts selon des sources officielles, 7 morts selon des structures citoyennes.

« Nous appelons les autorités militaires à renforcer la sécurité dans la cité de Mambasa qui est menacé d’une probable incursion ADF le 30 Juin 2023. Les militaires ne doivent pas garder les expatriés chinois qui pillent les ressources du Congo au détriment de la population et du gouvernement… à 15km de Mambasa il y a eu attaque le 25 Juin dernier, nous pensons que les autorités ont déjà pris des dispositions pour épargner le centre de Mambasa de tout dégât ADF.

En rappel, des incursions répétitives ont été enregistrées depuis Mai 2023 aux villages Lumalisa, Masiliko à 27 et 35 km à l’est de Mambasa centre. Des incursions qui ont provoquées un déplacement massif de la population vers le centre de Mambasa supposé sécurisé. Les différentes familles en déplacement vivent dans des familles d’accueil et au site des déplacés de Mambasa CECA 20.

Nicaise Ngumbi depuis Mambasa