Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

ITURI : la société civile condamne la tuerie d’un conducteur de moto-taxi en Djugu par un militaire FARDC

Cet événement a eu lieu à Katoto, mercredi 20 janvier 2021. Katoto, est un n centre de négoce se trouvant à une vingtaine de kilomètres de la ville de Bunia en territoire de Djugu dans la province de l’Ituri.

Selon le témoignage recueilli par
lecoqdelest.com, ce militaire et ce conducteur de mototaxi venaient de Kparnganza pour la ville. Arrivé à Katoto, ce militaire a demandé à son conducteur de faire demi tour car il a oublié quelque chose. A la désobéissance de cet ordre, cet élément de force loyaliste a tiré à bout portant sur ce dernier qui meurt sur place. Cette action a causé une manifestation des conducteurs Taxi-moto oeuvrant dans la ville de Bunia, en signe de protestation, ils ont paralysés un instant la circulation.

La société civile de l’Ituri a condamné cette tuerie volontaire. Marie-Noël Nyaloka plaide pour une enquête enfin que l’auteur réponde de ses actes devant la loi.

« les élèves FARDC sont censés protégé la population et non le contraire. Nous demandons aux forces loyaliste de travailler en professionnalisme » a déclaré marie NYALOKA, Coordinatrice de cette structure citoyenne.

Des sources concordantes indiquent que c’est le deuxième cas depuis le début de cette année.

Papy kilongo depuis Bunia

8 réflexions sur “ITURI : la société civile condamne la tuerie d’un conducteur de moto-taxi en Djugu par un militaire FARDC”

  1. Ping : Undress AI

  2. Ping : ฮวงจุ้ยบ้าน

  3. Ping : No code testing tool

  4. Ping : superkaya 88

  5. Ping : why not try here

  6. Ping : harp music

  7. Ping : winter coffee shop

  8. Ping : Exness.com

Les commentaires sont fermés.