Ituri : 22 personnes tuées par la milice Zaïre, le Gouvernement provincial prend en charge l’enterrement (Jules Ngongo)

C’est ce qui ressort de l’adresse du porte parole des opérations militaires en Ituri, ce samedi 06 août 2022.

Les présumés miliciens du Zaïre, un groupe armé en connotation communautaire qui appartiendrait aux 5 communautés victimes des exactions de la milice Codeco et Fpic G5-A, ont fait incursion à 23h du vendredi 05 août dans le village damas, groupement Musamba, chefferie de Babendi dans le territoire de Djugu où ils ont innocemment tués 22 personnes qui étaient au lieu de deuil de leur chef qui aurait été tué par ces rebelles.

« […] L’administration militaire de l’Ituri s’engage à prendre en charge l’enterrement de nos compatriotes et d’assurer la prise en charge médicale des blessés […] »

Le lieutenant Jules Ngongo indique pareil que les éléments des Fardc sont sur le pied d’œuvre pour traquer ces miliciens qui veulent replonger l’Ituri dans l’insécurité total.

« […] Toutes les dispositions sont prises par les forces régulières sous le commandement du lieutenant général Luboya N’kashama Jonny pour endiguer la menace de la milice Zaïre dans cette région et village de Damas. À ce moment, nos éléments sont à la poursuite de ces miliciens pour les mètre hors d’état de nuire […] »

L’administration de l’État de siège appelle de l’occasion les groupes armés Zaïre et Maï-maï de cesser les actes susceptible de compromettre le processus de paix en Ituri. « […] Sinon, la réaction des forces armées n’épargnera pas ceux qui continuent d’endeuiller la province […] » a-t-il poursuivi. « […] Nous devons bannir les provocations et la vengeance enfin de regarder tous dans la même direction et marché sur cette voie de paix, gage du développement de la province […] » A-t-il conclu.

Notons que mis à part les terroristes de l’ADF, les miliciens du groupe armé Zaïre viennent de s’ajouter à ceux qui replongent l’Ituri dans les massacres de population après les signatures des actes d’engagement de groupe armé Codeco et Fpic.

Papy Kilongo

1 réflexion sur “Ituri : 22 personnes tuées par la milice Zaïre, le Gouvernement provincial prend en charge l’enterrement (Jules Ngongo)”

  1. Dr Augustin KALUNGA SANTÉ

    Les personnes meurent du jour au lendemain dans notre la RDCongo, mais le pays reste là toujours supporter les enterrements de multiples personnes tuées sans savoir défendre les vivants. Ça m’étonne en tout cas !
    C’était mieux si le gouvernement pensait le côté de l’Est, car, les gens souffrent beaucoup.
    Le football occupe dès millions de dollars pour les matchs amicaux, mais les FARDC de l’Est occupe peu de moyens mis en place pour défendre des terroristes… Quel jeu se passant dans mon pays ?
    Cette question me reste toujours sans réponse toutefois…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.