Ituri : 12 personnes tuées lors des attaques du site de déplacés de Drodro (bilan officiel)

Les miliciens Codeco ont ôtés la vie à 12 personnes, déplacés de guère du camp de Drodro. Ceci est consécutif aux trois attaques simultanées de ces miliciens à Drodro et environs dimanche 21 novembre. C’est le bilan de l’armée un jour après ces attaques, contrairement au bilan qui circule la toile, faisant état de plus de 100 déplacés tués.

Selon Jules NGONGO, parmi ces 12 civils tués se trouve 6 enfants dont 1 calciné, 4 hommes et 2 femmes.

Par ailleurs, Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo affirment avoir repoussé tous les attaques à Masumbuko et le site des déplacés de Drodro est désormais en sécurité.

D’après le porte-parole des FARDC en Ituri, les forces armées ont maîtrisées la situation et fouillent la zone. Jules NGONGO précisant que les déplacés sont protégés ainsi que l’église catholique de Drodro et ses installations.

A l’en croire, les effectifs additionnels des troupes sont entrain d’être déployés sur le terrain, pour contrecarrer l’objectif des miliciens de la CODECO qui voulaient à tout pris incendier le site des déplacés de Drodro, ce qui est condamné par le droit International humanitaire fustigé t-il.

Selon le porte parole de l’armée, toutes les zones environnantes de Drodro sont protégées, après avoir volé au secours des déplacés vers le Camp de la MONUSCO à Roo situé à 5km de ce village.

l’Armée ne cesse de réitérer son appel Aux miliciens qui s’entêtent à remettre les armes.

PAPY KILONGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.