Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

Haut-Uele: Seize rhinocéros blancs réintroduits au Parc de la Garamba

Le premier lot de seize (16) rhinocéros blancs blancs du sud est arrivé en deux phases dont huit en date du 04 juin et huit autres le 09 juin 2023 au Parc National de la Garamba, en province du Haut Uele au Nord-Est de la République Démocratique du Congo. Ce, sous un partenariat avec la société Kibali Gold mine que ces espèces sont arrivées par l’aerodrome de Doko en territoire de Watsa avant leur transfert par camions sécurisés au parc national de la Garamba.

Ces espèces du rhinocéros du Sud sont arrivées depuis la réserve privée Beyond Phinda au Kwa-Zulu Natal(KZN) au sein de la réserve de Mun-Ya-Wana en Afrique du Sud après le braconnage des rhinocéros du Nord depuis 2006 et extinctes en temps que sous-espèces.  » Le retour des rhinocéros blancs en République démocratique du Congo témoigne de l’engagement de notre pays en faveur de la conservation de la biodiversité. La Garamba est en passe de devenir un sanctuaire d’importance mondiale pour les mégaherbivores, et l’introduction du rhinocéros blanc du sud dans le pays est une étape importante pour faire progresser notre contribution à la conservation. Nous sommes reconnaissants à nos partenaires en conservation, qui joue un rôle important en nous aidant à atteindre nos objectifs et à promouvoir une croissance Socioéconomique durable, porteuse et équitable », a déclaré le Directeur Général de l’ICCN, M. Milan Ngangay Yves.

Cette réintroduction fait partie intégrante de la stratégie globale visant à promouvoir la conservation à long terme des rhinocéros blancs en Afrique en élargissant leur aire aire de répartition et en créant des nouveaux lieux de reproduction pour l’espèce dans des zones sécurisées. Ceci fait penser Peter Fearnhead , Directeur Général d’African Parks que  » les efforts déployés pour sauver le rhinocéros blancs du nord ont été insuffisants et tardifs et ne devrait plus jamais de reproduire ». Pour lui, maintenant que la Garamba est un lieu sur et bénéficie d’une protection adéquate, cette réintroduction est le début d’un processus parlequel le rhinocéros blanc du sud, l’alternative génétique la plus proche, pourra remplir le rôle du rhinocéros blanc du nord dans le paysage.

Le bénéfice pour les parties prenantes

Cette réintroduction est un projet qui concerne les communautés riveraines dont il va contribuer à améliorer l’avenir. Toutes les communautés des Chefferies de Wando, Logo-Ogambi et Missa, et le secteur Kibali dont les territoires couvrent le complexe de la Garamba, ainsi que la province du Haut Uele sont concernés. C’est également un bénéfice national pour la RDC et international d’autant plus que l’action est concertée par de nombreux acteurs et a un impact profond sur la restauration de l’écosystème. C’est pourquoi, pour Stéphanie BAUD, Funding and Reporting Manager d’African Parks, cette introduction est un excellent signe pour la rdc, au niveau local créera une attractivité locale, celà va générer des activités et des bénéfices pour les communautés. Vous l’avez vu lors de l’arrivée de ces rhinocéros, les communautés étaient contentes et en masse pour accueillir leur rhinocéros.  » Un grand succès, une grande joie de voir cette réintroduction. Tout est mis en œuvre pour assurer que la sécurité de ses espèces soit garantie. Des travaux préalables ont été faits pour maintenir ses rhinocéros blancs pour l’adaptation et la reproduction » a-t-elle dit. Le Gouverneur de province du Haut Uele, Christophe Baseane Nangaa, accompagnée de ses quelques proches collaborateurs a assisté personnellement à l’accueil de ses espèces à introduire dans le parc de la Garamba, une occasion pour l’Autorité Provinciale de matérialiser sa promesse d’accompagner ce projet visant à préserver l’Environnement grâce à la promotion de la biodiversité conformément à son programme d’actions quinquennal inspiré par le Gouvernement congolais dirigé par Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO. Il faut rappeler que cette réintroduction des rhinocéros blancs est le fruit d’un partenariat efficace entre l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature(ICCN), du Parc National de la Garamba, d’African Parks, de Barrick Gold Corporation et de la réserve privée de Beyond. _Ces 16 Rhinocéros blancs du Sud constitue le premier lot sur un effectif d’une soixantaine prévus dans le projet. Les autres lots viendront au courant des prochaines années suivant l’acclimatation de ces Seize du premier lot.

Rédaction le Coq de l’Est