Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

Haut-Uélé :l’administration de la justice ne donne pas encore satisfaction, (André Lite)

Se trouvant dans la suite de la délégation du Vice-Premier, Ministre de l’intérieur, Gilbert Kakonde pour faire l’évaluation de la situation socio-sécuritaire dans le Haut-Uele.

André Lite Asebea, ministre national des droits humains a, dans une interview accordée, le vendredi 04 septembre dernier à l’aéroport national d’Isiro Matari a condamné l’administration de la justice qui ne donne pas satisfaction.

« L’administration de la justice ne donne pas encore satisfaction. Nous voulons au Congo une justice qui soit au dessus de soupçons, mais il se trouve que nous opérateur politique on se sert de la justice pour couvrir certaines de nos actions ».

Occasion pour lui d’interpeller les députés provinciaux à servir le peuple et s’occuper de toutes les questions qui le concerne.

 » J’interpelle les députés provinciaux pour que soit on est là pour servir ce peuple et s’occuper de toutes les questions qui le concerne, les libertés individuelles et collectives. À Watsa j’ai trouvé des gens présenté comme des prisonniers, mais qui n’étaient que de mourant « .

Le patron des droits humains a condamné avec la dernière énergie la répression violente faite par la Police Nationale Congolaise et a promis de saisir le procureur général des Fardc pour qu’une enquête de violation des droits humains soit faite.

Signalons que d’Isiro Buta, la délégation a séjournée à Kisangani dans la province de la Tshopo depuis le dernier avant de se retourner à Kinshasa, la capitale Congolaise.

Léon Mangbulu

7 réflexions sur “Haut-Uélé :l’administration de la justice ne donne pas encore satisfaction, (André Lite)”

  1. Ping : buy caluanie muelear oxidize usa​

  2. Ping : ป็อกเด้งออนไลน์

  3. Ping : цены на настойщий циалис

  4. Ping : like it

  5. Ping : superkaya88

  6. Ping : ทัวร์หลีเป๊ะ

  7. Ping : rap music

Les commentaires sont fermés.