Haut-Uele: enfin le Parc de la Garamba et les communautés riveraines signent un accord de dialogue

Le Gouverneur de la Province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa, a clôturé le samedi 14 mars 2020 à Isiro, le Forum sur la cohabitation pacifique entre les gestionnaires du parc de la Garamba et les communautés riveraines.

Les participants ont recommandé aux acteurs étatiques et politiques d’identifier et recenser tous les orpailleurs en perspective de leur réorientation; de créer les zones d’exploitation artisanale en dehors des domaines de chasse pour y orienter l’activité l’orpaillage et prendre des dispositions pour mettre hors d’état de nuire les braconniers et les groupes armés opérant dans le parc.

Dans le document ratifié, l’on peut lire que toutes les parties se sont résolues notamment de créer un cadre permanent de dialogue, et d’échanges d’informations, de s’impliquer dans tous les projets de développement entrepris par le parc; de créer des emplois alternatifs au sein des communautés riveraines; de vulgariser les textes légaux en matière de la protection et de la conservation de la nature; de dénicher les faibles de la loi du 11 février 2014 relative à la conservation de la nature et proposer sa révision; répertorier tous les textes d’accord signés entre le parc et les populations riveraines afin d’examiner leur niveau d’exécution ou encore inviter les autorités et la société civile pour la mise en œuvre du plan d’aménagement et de gestion du Parc.

La société civile a interpellé les gestionnaires du parc à pouvoir honorer leurs engagements avant de saluer le leadership du Gouverneur de province qui a su mettre toutes les parties autour d’une table pour une résolution pacifique au différend.

Jean Obote Sikira,chef de la chefferie Logo-Ogambi, parlant au nom des chefs, a salué l’initiative de l’autorité provinciale qui ne ménage aucun effort pour renforcer la cohésion sociale entre les filles et fils du Haut-Uele avant d’inviter toutes les parties prenantes à œuvrer dans le respect strict de la loi en la matière.

Prenant la parole pour le compte de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, ICCC, le Général Major Maurice Aguru a fait savoir que la conclusion de ce forum consacre le rétablissement de la confiance entre les deux parties avant de saluer la détermination du Gouverneur de province pour la préservation de l’intégrité de la Garamba, par ailleurs, patrimoine commun.

Dans son discours, le Gouverneur du Haut-Uele a invité les protagonistes à exécuter ces résolutions en vue de favoriser ce développement durable tant souhaité par tous.

la cohabitation pacifique était devenue difficile entre le parc de la Garamba et la communauté riveraine pour le non respect de la responsabilité sociétale.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.