Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

Haut-Uélé-AS.PRO: destitution de SUMBU du perchoir, 20.000 signatures déjà collectées par Timothée Kamanga

L’initiative de cette pétition est l’oeuvre de l’acteur politique, Maître Timothée Kamanga, cadre du parti de Martin Fayulu.

Depuis le lancement des signatures en début décembre 2020, le secrétaire exécutif provincial de l’Ecidé a indiqué dimanche 10 janvier 2021, que les signatures ont atteint le nombre d’environs 20.000.

Pour lui, le départ de cet élu de Watsa de la présidence de l’Assemblée Provinciale du Haut-Uele par cette pétition extraparlementaire permettra le décollage.

Des sept entités du Haut-Uele, la ville d’Isiro reste en tête de cette collecte de signature suivi des territoires de Wamba, Dungu, pendant que Watsa , fief de l’élu visé reste en bas de l’échelle. Selon l’initiateur de la pétition, l’équipe d’Isiro sera à Watsa enfin de renforcer l’équipe de la place. Cette équipe de Watsa à en croire maître Timothé éprouve de difficultés à collecter les signatures sur les voies publiques:  » Souvent ,ils sont même menacés, les probables signataires confisquent même les fiches  » a-t-il dit.

Un notable du territoire de Watsa contacté par lecoqdelest.com doute du nombre de ces signatures, surtout à Wamba, s’il est vrai, il craint une rupture de collaboration entre le gouverneur et le président de l’Assemblée Provinciale.

Le président Sumbu visé reste très silencieux aussi du côté du gouverneur de province , l’on se réserve de commenter cette information qui n’est qu’une vaste blague. Toutefois, un de ses collaborateurs indique que le gouvernement provincial n’est pas à l’abri du contrôle de l’organe délibérant par le president. Ces deux institutions sont appelées à gérer la province dans la collaboration.

Dans ces deux cas de figure, un analyste indépendant ne rejette pas le nombre des signatures car c’est à la discrétion de son initiateur,nonobstant,il parle d’un chiffre pour la simple consommation de l’opinion publique. Évoquant l’Union parlementaire » G13″, c’est une composition qui ne connaitre que sa dislocation si le gouverneur veut rompre avec sa coalition WW(Wamba-Watsa).

Rappelons qu’au lancement de la collecte des signatures, Maître Timothée Kamanga avait indiqué qu’il reproche à Afounde Sumbu :

  • Le blocage de toute initiative parlementaire allant dans le sens de contrôler les actions de l’exécutif ;
  • Le manque de la hauteur et de la déférence à l’honneur, par des sorties médiatiques et interventions partisanes dans les réseaux sociaux en soutien au gouverneur de la province ;
  • D’utiliser sa position du Président de l’Assemblée afin de sanction illégalement ses collègues députés opposés à la gestion calamiteuse de la province par le Gouverneur BASEANE NANGAA ;
  • De se substituer à la plénière en autorisant l’octroi de crédits bancaires à l’Exécutif provincial aux lieux et places de celle-ci, pourtant en pleine exercice de la session de septembre 2020 ;
  • L’incapacité à diriger la première institution de la province, traduite par le passivisme de celle-ci face aux différents abus de gestion, aux violations des droits humains et à la clanisation de la province par l’Exécutif provincial qui se manifeste par la désarticulation de son administration et par sa gouvernance dévoyée de cadre républicain.

Dieu Merci THUAMBE

7 réflexions sur “Haut-Uélé-AS.PRO: destitution de SUMBU du perchoir, 20.000 signatures déjà collectées par Timothée Kamanga”

  1. Ping : Dan Helmer

  2. Ping : ขายฝากที่ดิน

  3. Ping : Public Health Degree in Africa

  4. Ping : sig 320

  5. Ping : ขายสายแลน

  6. Ping : peaceful piano music

  7. Ping : หวยหุ้นสิงคโปร์

Les commentaires sont fermés.