Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

Haut-Uele/arrestation du journaliste Eric Mukotsi: l’UNPC Watsa annonce des actions pacifiques dès ce mercredi pour exiger sa libération

Lecture de la déclaration de l’UNPC Watsa(Photo Nanu oriental infos)

Le journaliste Eric Mukotsi Kasereke est sous verrou depuis lundi 23 mars 2020 au parquet près le tribunal de paix de Watsa. Le ministère public le poursuit pour incitation à la haine et imputation dommageable.

L’Union nationale de la presse du Congo, UNPC sous-section de Watsa parle d’un acharnement sur son membre qui n’a fait que son travail dans le trict respect des lois du pays et code et éthique de la profession du journaliste congolais.

Dans sa déclaration du mardi 24 mars, l’UNPC/Watsa attire l’attention de ceux qui restreindent les droits et libertés du journaliste à Watsa en violation flagrante de la loi N° 81/012 du 02 Avril 1981portant statuts de journalistes œuvrant en RDC et des accords ratifiés par le pays dont la déclaration de Munich de 1971 prônant la liberté de presse et protection du journaliste.

 » l’UNPC exige la liberté sans condition, ni délai du confrère Éric Mukotsi qui a eu recours au conditionnel dans le traitement du papier incriminé tel que l’exige la profession journalistique, face à l’absence des sources officielles » signe Joseph Tadri , président sous-sectionnaire de l’UNPC à Watsa.

Contre toute volonté du président de la république, chef de l’État, Félix Antoine Shilombo, de faire de la presse le vrai quatrième pouvoir en son vrai sens, l’arrestatation d’Éric Mukotsi viole les principes sacro-saints de la démocratie en république du Congo. l’UNPC Watsa s’indigne contre le musellement de la liberté de certains citoyens dont les professionnels des médias et les membres de la société civile ainsi que la culture de la terreur que le système judiciaire de Watsa semble parrainer.

Dans sa livraison à l’annonce de l’arrestation du confrère, le Coq de l’Est a, certes reconnu que tout journaliste en tant que sujet du droit est obligé de répondre aux interrogatoires , auditions d’un officier judiciaire, mais le cas Eric est une exception.

Des actions pacifiques, reconnues par les lois de ce pays sont envisagées dans les jours qui suivent si Eric Mukotsi ne recouvre par sa liberté pour montrer en face du monde que la liberté de la presse est manancée,conclut le communiqué de l’UNPC

Dieu Merci Thuambe

5 réflexions sur “Haut-Uele/arrestation du journaliste Eric Mukotsi: l’UNPC Watsa annonce des actions pacifiques dès ce mercredi pour exiger sa libération”

  1. Ping : เครื่องให้อาหารทางสายยาง

  2. Ping : ks quik

  3. Ping : โคมไฟ

  4. Ping : k2 spray

  5. Ping : ทํานายฝัน

Les commentaires sont fermés.