Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

haut-Uele : A Kinshasa, tête à tête entre Madrakele Rigobert et la ministre déléguée aux handicapés

c’est pour la première fois en République Démocratique du Congo, sous l’ère de Félix-Antoine Tshisekedi ,que la pays a inséré dans la composition gouvernementale, le portefeuille des personnes vivant avec Handicap. Dans la province du Haut Uele , le gouverneur Christophe Baseane Nangaa a dès son accession au pouvoir inséré le ministère provincial en charge des groupes vulnérables.

Ce ministère confié à Rigobert Madrakele Kaloma, a déjà répertorié les associations des personnes vulnérables, des handicapés et toutes structures classées dans cette catégorie.

Pour marier la Planification à celle provinciale, le ministre Rigobert Madrakele a effectué une mission de service à Kinshasa en fin de rencontrer la ministre nationale déléguée aux personnes vivant avec handicap.

Rendez-vous pris, Irène ESAMBO a reçu ce digne fils du Haut-Uele dans son luxueux cabinet de travail mardi 11 mai 2021.

Les deux personnalités ont passé plus d’une heure de discussion sur l’amélioration de conditions de vie et la participation active de ses groupes en tant que moteur de développement.

L’envoyé de Christophe Baseane Nangaa n’a pas tardé à remercier Irène ESAMBO pour avoir diligenter une mission en province du Haut- Uele, laquelle mission fut conduite par son conseiller monsieur Pamphile.

Au tour de la catégorisation de ses groupes, Madrakele Kaloma a indiqué qu’ils ont eu une vision plus ou moins globale de cette catégorie de la population après des différents travaux réalisés, lesquels permettrons de bien spécifier les interventions en leur faveur.

« Le travail réalisé avec les membres de la mission en Février dernier nous a permis de catégoriser ces personnes selon la spécificité de leur vulnérabilité. C’est pourquoi nous les distinguons déjà en handicapés moteurs, les aveugles et les mal voyants,les personnes vivant avec albinisme, les sourds- muets, le peuple autochtone (pygmées) et enfin les handicapés mentaux », a laissé entendre Rigobert Madrakele.

Étant un ministère de protection et de responsabilité de l’Etat, cet opérateur politique du Haut Uele sait maintenant que chaque catégorie est différente de l’autre et chaque catégorie a des besoins spécifiques, différents des ceux des autres.

A la question de savoir de ce que la Haut Uele peut attendre du gouvernement central par rapport aux personnes vulnérables. Le ministre Madrakele dévoile qu’un travail déjà fait en amont dans le but de réunir tous les ministères provinciaux de la grande orientale et de l’Equateur enfin de faire l’Etat de lieu, pour ressortir une feuille de route d’ensemble. Le haut Uele étant déjà dans la danse, tout est fait prêt pour déposer un cahier de charges et de plaidoyer enfin d’intégrer dans cette planification sectorielle.

« La ministre a répondu sans équivoque qu’elle a une planification à court terme et la date nous sera révélée d’ici peu. C’est de se rendre à Kisangani pour réunir autour d’elle les ministres provinciaux en charge des personnes vivant avec handicap de la grande Orientale ainsi que du grand Equateur pour des analyses approndies de la situation des personnes vulnérables de chaque provinces en vue des solutions concrètes et appropriées »,a dit Madrakele au sortir de cet entretien.

Rédaction

6 réflexions sur “haut-Uele : A Kinshasa, tête à tête entre Madrakele Rigobert et la ministre déléguée aux handicapés”

  1. Ping : เค้กทุเรียน

  2. Ping : รักษารากฟันอุบล

  3. Ping : ติดเน็ตบ้าน เอไอเอส

  4. Ping : Fake 20 dollar bills

  5. Ping : berry pie strain cookies

  6. Ping : Exness forex

Les commentaires sont fermés.