Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

Faradje/Sport:la finale du tournoi de l’indépendance se clôture par boxe,catch (imbroglio total)

Le tournoi de l’indépendance organisé par le cercle de football local sous le sponsoring de la Fondation Maître Bakomito s’est clôturé ce dimanche 18 juillet 2021 au stadeTata MALOKA par une confusion totale.

C’est au milieu de jeu que les supporteurs ont commencé à clamer sur la partialité de l’arbitre central du jour.

L’arbitre ne pouvant pas gérer le match jusqu’à la fin de la rencontre, les supporteurs ont envahi l’aire de jeu laissant une combinaison de jeu de supporteurs de part et d’autres assimilé au karaté, boxe et qui dire encore ring, apprend-t-on des sources de la place.

La formation de
FC As Eagle rouge à celle de la Jeunesse sportive de Faradje arrivées en finale n’ont pas pu finir le match suite à ce mouvement.

L’administrateur Assistant du territoire de Faradje présent au stade a joué le rôle d’un agent de la croix rouges. N’eût été son intervention, les dents de cet officient du jour seraient perdues.

A encroire l’autorité territoriale présente sur le lieu, ce comportement dénote l’image que le monde sportif connait de Faradje suite à la bonne prestation de FC Aigle de Victoire de Aziyi, champion provincial, un club discipliné.

 » Nous regrettons ce qui s’est passé au stade, nous avons sauvé l’arbitre central de justesse. Au stade actuel ,nous n’avons pas de commentaires quant à ce, c’est à l’organe technique, le cercle de football de Faradje de se prononcer sur le sort de ces deux clubs arrivés en finale et la décision conformément aux lois sportives en vigueur dans notre pays, néanmoins nous appelons les jeunes, les supporteurs à la discipline » a commencé l’autorité.

Le cercle sportif local a rejeté tous nos efforts fournis pour avoir la vraie version de fait. Son représentant joint au téléphone, au lieu d’expliquer ce qui s’est passé à lecoqdelest.com s’est insinué à la presse-témoin au stade.

 » Je ne sais pas ce que je peux vous dire pour l’instant. Vos correspondants étaient là hier au stade. Ils connaissent ce qui s’est passé. Ce n’est pas à moi d’expliquer, je ne suis pas journaliste. Tout était clair », a réagi son président territorial au téléphone de lecoqdelest.com

Cette réponse de l’organe technique sensé dire la vrai version de fait a poussé notre rédaction à récouper des sources concordantes sur place qui confirment que ce désordre est dit à la mauvaise gestion de ce tournoi par le comité de l’organe. Version non contredite jusqu’à présent par la partie accusée qui ne veut pas se prononcer.

Des informations à notre possession indiquent que la cagnotte est à la base de ce désordre. Un club se serait favori déjà pour remporter la coupe à travers l’arbitre central ,ce qui a poussé les supporteurs du camps adverse à réagir pour troubler la bonne évolution.

« Au lieu de nous éliminer par ruse, par corruption, mieux ne pas finir le match »,a commenté un supporteur sous couvert d’anonymat.

Si les faits sont vrais,en bon maître dans l’encadrement de la jeunesse du haut-Uele à travers ce tournoi, Jean Bakomito à travers sa Fondation est obligé de sauver son honneur en menant une enquête sérieuse dans la gestion de fonds alloué à l’organisation de ce tournoi et tirer au clair les responsabilités des uns et des autres au cours de cette rencontre finale supendue.

Rédaction