Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

Élection présidentielle 2023 : Luc Malembe reconnaît et confirme la victoire de Félix Tshisekedi en Ituri, tendance renversée face à Martin Fayulu, son leader

Les résultats de la tendance des élections du 20 décembre 2023 sont rendus public par la CENI, depuis le début de la compilation progressive des résultats par circonscription électorale. Félix Antoine Tshisekedi, candidat président à sa propre succession occupe la première place avec un écart très considérable avec Moïse Katumbi qui, dans plusieurs circonscriptions électorales dont celles de la province de l’Ituri, arrive à la deuxième position.

Dans un point de presse tenu ce vendredi 29 décembre 2023 à Bunia, Luc Malembe, l’un des leaders politiques de l’opposition félicite l’équipe de la campagne de FATSHI. Ce cadre du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDE) jette des fleurs au lieutenant général Luboya N’kashama Johnny, gouverneur militaire de l’Ituri et à Samy Adubango, l’actuel vice-ministre de la défense et anciens combattants pour les efforts aménagés dans la province, qui ont inversé la tendance politique de l’Ituri.

«[…] Nous étions en Ituri depuis très longtemps. Nous avions vu comment Félix Tshisekedi était mal accueilli par le peuple iturien, lors des élections de 2018. Mais aujourd’hui nous sommes surpris de voir que cette même population, qui jadis le détestait, l’a fait confiance en le votant massivement…Pour ces élections de décembre 2023, je n’ai pas des preuves qui peuvent me pousser à contester les résultats que nous attendons auprès de la CENI ce 31 décembre 2023. Les documents nous remis par nos témoins de différents centres de vote nous les confirment […]»

Ce lieutenant de Martin Fayulu appelle ses collègues politiciens de l’opposition à conserver les acquis sécuritaires de l’Ituri. Pour lui, la démocratie, c’est aussi accepter l’échec et se soumettre à la volonté de la population.

«[…] J’ai fait 11 ans dans la politique. J’ai toujours travaillé pour l’intérêt de la population. La paix que nous vivons en Ituri est encore très précaire. Je pense qu’il ne faut pas sacrifier l’intérêt de la population pour des intérêts politiques égoïstes. Contester le résultat de la CENI est un droit garanti par la loi mais l’Ituri a besoin de la paix. Consolidons cette paix qui a besoin d’être cultiver et maintenue pour plusieurs décennies […]»

Notons que la ville de Bunia a assisté jeudi 28 décembre 2023 à un meeting brusque de Gratien Iracan, candidat député national au rond-point CAPA, lequel meeting avait pour but selon lui, d’apaiser la population qui voulait manifester leur mécontentement suite au présume vole de voix de leurs candidats Moïse Katumbi à la présidence et Gratien Iracan à la députation nationale. Lequel démarche considéré une manipulation politicienne par ce haut cadre du parti politique Ensemble pour la République dans la grande province orientale démembrée.

Papy Kikongo