Web Magazine d’analyses des actualités orientales liées à la promotion des initiatives locales en temps continu

Décès de LOLA KISANGA, le Haut-Uele inconsolable, ce grand baobab s’en est allé

La mort inopinée de Jean-Pierre LOLA KISANGA a été annoncé en début du crépuscule de ce mardi 01 décembre 2020 par son ancien Directeur de Cabinet à lecoqdelest.com, Mike Kodravele Andati pendant que dans sa province c’est la fête du 56è anniversaire de la mort de la bienheureuse Anuarite Nengapeta.

D’une source officielle, le président du Sénat , Alexis Tambwe Mwamba l’a conformé après un instant de rumeurs qui fusent de partout jusqu’à soupçonné même le décès de sa chère épouse.

Cette annonce de la disparition de ce grand homme qui a jeté la première pierre de construction de la jeune province du Haut-Uele a révulsé toute la province ainsi que la RDCongo.

Tristesse et désolation. Le décès du sénateur Lola Kisanga qui a soutenu les consultations présidentielles, a ouvert le robinet des larmes de plusieurs acteurs sociopolitiques congolais.

Les réactions ont afflué pour saluer la mémoire de cette figure influente de la classe politique congolaise et de la Chambre haute du Parlement en conflit larvé avec sa famille politique.

Inconsolable, en premier lieu , le professeur Tryphon Kin-Kiey Mulumba a tiré la sonnette d’alarme sur la disparition de l’élu de la province du Haut-Uéle.

D’après ses écrits, le sénateur Lola Kisanga a été admis au centre Covid-19 dans un état avancé « sous oxygène mais sans respirateur ».

« Info sources médicales. Le sénateur Lola Kisanga fut admis avec son épouse le 23 novembre dernier dans un état avancé, [sous oxygène sans respirateur], retenu dans un centre Covid-19 près du Beach « , a indiqué sur Tweeter le professeur Kin-Kiey Mulumba.

Des messages de consolation ont émaillé les réseaux sociaux, adressés soit à sa famille biologique soit à la province du Haut-Uele ou à sa famille politique en conflit suite à sa traversé au camp du soutien aux consultations nationales.

L’illustre disparu a brisé le coeur de sa famille biologique. Un chapitre important de l’histoire de la RDC s’est clos car le pays a perdu un grand leader réputé intègre.

Difficile de connaitre pour l’instant les causes réelles de la disparition de ce baobab. Mais si on s’en tient aux explications de Kin Kiey, qu’il y avait négligence sur la prise en charge médicale.

«Comment peut-on mettre une personne sous oxygène sans respirateur? » , s’est interrogé un activiste des droits de l’homme.

D’aucuns s’intérogent si l’élu du Haut-Uéle n’a-t-il pas succombé à cause de sa participation aux consultations de Félix Tshisekedi. Autant de questions qui trouveront peut-être pas des réponses.

 » Le décès du sénateur est-il une simple coïncidence ?un avertissement sévère aux éventuels débauchés, ils doivent ouvrir l’oeil et le bon » a alerté un internaute sur réseaux sociaux qui a été immédiatement recadré par un membre de la famille Biologique du défunt.

Le gouverneur actuel du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa dans son message de condoléance s’est dit choqué par la disparition de ce grand fils de sa province, une énorme pour sa province, homme intègre du développement. Il reconnait en son prédécesseur l’esprit du développement.

Les fils et filles de Haut-Uélé pensaient bien compter encore sur l’expertise du sénateur Lola Kisanga pour le développement de leur province mais hélas, le père Tout Puissant l’a rappelé. Jean-Pierre Lola est un homme politique de la République démocratique du Congo, ministre honoraire de l’Enseignement supérieur et universitaire de la République démocratique du Congo jusqu’au 15 novembre 2005, date à laquelle il est nommé par décret du président Joseph Kabila comme successeur de Théo Baruti aux fonctions de gouverneur de la province Orientale. Il conserve ce poste jusqu’au 24 février 2007, quand Médard Autsai Asenga lui succède. Il a été aussi le porte-parole du RCD-Goma.

Cette douleur est partagée par plusieurs acteurs politiques. Dans la province voisine de l’Ituri, l’acteur politique et enseignant d’université , Sylvain Agenorwoth dans son message de consolation exige une otopsie et doute qu’il soit mort de COVID-19.

« Et j’invite les autres politiques du FCC qui ont accepté volontiers d’aller répondre aux préoccupations du Chef de l’Etat prenant ainsi part aux consultations à la vigilance » conclut-il

Portrait de ce grand homme Politique

Né le 10 juin 1969 à Watsa dans le territoire portant le même nom . originaire de la localité de Mandango,collectivité de Logo Lolia. Jean Pierre Lola Kisanga est un médecin clinicien de formation et un chercheur. Fils de Ferdinand Lola Miango et de Maman Tokasa Poni, le gouverneur Kisanga est père d’enfants et, est de profession religieuse chrétienne.

Il débute son école maternelle à l’EP mixte de Kilomoto, puis l’école primaire à Bateko à Watsa, et les études secondaires au collège Saint Charles Lwanga à Watsa, où il fait ses humanités en pédagogie. Il prend son inscription à la faculté de médecine de l’Université de Kisangani. Il y termine avec la mention distinction, il est proclamé docteur en médecine, chirurgie et accouchement. Il va continuer avec des études post universitaires. Il a une spécialisation en médecine interne, des études spéciales en leadership et communication politique à l’Institut de leadership de Virginie aux USA. Lola Kisanga a aussi une formation en techniques de négociation et communication politique en Afrique du sud.

Quant à son parcours politique, Jean Pierre Lola Kisanga est membre cofondateur du Rassemblement congolais pour la démocratie-RCD-, Secrétaire national à la communication et porte-parole du RCD pendant 6 ans, Président de la commission de discipline du RCD, pendant la transition, Vice-président de la Haute autorité des Medias-HAM-. JP Lola Kisanga est aussi Cofondateur de l’Eveil de la conscience pour le travail et le développement-ECT-, il est ancien ministre du travail et de la prévoyance sociale, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, universitaire et recherches scientifiques, un ancien gouverneur de l’ex-province Orientale. En 2007, il est élu comme sénateur, puis élu deuxième rapporteur du bureau du Sénat où il y a siégé jusqu’à 2016, jour de son élection comme gouverneur de la province du Haut-Uele. Il fût président de la section nationale de l’association de parlementaire européen pour l’Afrique.
Parlementaire, Lola Kisanga a parcouru les cinq continents dans le cadre de ses activités et missions. Il a aussi été dans la formation des députés provinciaux sur plusieurs thématiques notamment la lutte contre le VIH/SIDA, le leadership politique féminin et l’engament de la femme candidate pour des élections.

Sur le plan extra parlementaire, il est animateur de plusieurs associations notamment l’ONG Réseau genre et développement-RGD, Président de la fondation Lola Kisanga, il est aussi directeur générale des sociétés. Il fût également Président d’honneur de l’équipe de football AS Nika de Kisangani. Dans ses oeuvres, Il est maitre de conférences, il aime les débats d’idées dont plusieurs tenus à l’université de l’Uélé et est parmi les promoteurs de l’ISP de Faradje.

DMT

4 réflexions sur “Décès de LOLA KISANGA, le Haut-Uele inconsolable, ce grand baobab s’en est allé”

  1. Ping : magic mushroom chocolatemushroom chocolate bar

  2. Ping : useful content

  3. Ping : best hip hop

  4. Ping : cheapest rolex for men

Les commentaires sont fermés.