Faradje : Le Parc remet en service le poste de santé de RAMADALA aux autorités sanitaires

Le parc de la Garamba a construit un nouveau poste de santé à RAMADALA. Par l’occasion, le nouveau poste a bénéficié du parc National de la Garamba des médicaments essentiels.

La cérémonie inaugurale de ce nouveau bâtiment sanitaire a eu lieu vendredi 17 septembre 2021 au village portant le même nom, situé dans la Chefferie Mondo Missa, en territoire de Faradje, en presence des autorités sanitaires de la zone
de santé d’Aba, de l’Administrateur Adjoint du Territoire de Faradje, du chef de la Chefferie, des autorités locales, du Directeur du Développement Durable du Parc National
de la Garamba, des représentants des organisations des sociétés civiles et de la communauté
de Ramadala.

L’apport du parc à cette bâtisse est réalisée grâce à la demande des communautés et des autorités sanitaires pour cette construction conforme aux normes et en dotation de ce poste de santé en médicaments et en matériels médicaux. Grâce à cet appui, le PNG améliore l’accès des communautés à des soins de qualité.
Cette réalisation fait partie du programme du Parc d’appui aux infrastructures de base pour les communautés sur
la période 2019 – 2021. Ce programme prévoit la construction de plusieurs postes et centres de santé, d’écoles primaires, ainsi que l’aménagement de sources d’eau.

Bref aperçu sur les réalisations du Parc de la Garamba dans ce secteur

Depuis le démarrage du programme en 2019, un poste de santé a été réhabilité à Limay, et deux écoles primaires ont été construites à Kiliwa et à Djabir. A ce jour plus de 50 sources d’eau potable ont été aménagés dans les Domaines de Chasse et la zone riveraine. Cette année le PNG a également réalisé deux cliniques mobiles à Ramadala, afin d’apporter des soins et des médicaments essentiels. Ces cliniques médicales mobiles ont bénéficié à 637 villageois, dont 52% de femmes.A travers son programme de développement durable à Garamba, African Parks et ses partenaires rendent possible
des actions de conservation de la biodiversité et de développement socio-économique des populations. Le Parc
apporte non seulement la sécurité mais également des opportunités de développement socio-économique dans
plusieurs secteurs essentiels pour les communautés tels que l’agriculture, l’éducation, la santé, l’eau, les routes et
l’énergie.

Zoom sur le bailleur

Le Parc National de la Garamba bénéficie de l’appui de l’Union européenne qui finance le programme
« Environnement et Agriculture Durable – EAD » sur le 11ème Fonds Européen de Développement (FED). Ce programme contribue à la conservation des ressources naturelles et à l’amélioration du bien-être socioéconomique
des communautés vivant à proximité des aires protégées en République Démocratique du Congo, afin de
promouvoir le développement durable de la communauté locale et garantir une bonne collaboration pour la Conservation de la nature.

Rédaction lecoqdelest.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.