Parc de la Garamba-chefferie MondoMissa: Voici les engagements pris entre les parties

Faradje, chef-lieu du territoire portant le même nom a accueilli une réunion bipartite entre le parc de la Garamba, les notables de la chefferie Mondo-Missa sous la facilitation de l’administrateur du territoire en présence de la société civile , vendredi 31 juillet 2020.

La pratique de l’exploitation artisanale de l’or dans les domaines de chasse de la chefferie Mondo-Missa était au centre de discussion.

De cette rencontre est assortie une convention entre les parties que voici:

  1. Respecter les accords et engagements réciproques contenus dans le protocole d’accord de sambia du 16 février 2019 ainsi que les résolutions issues du forum d’Isiro sur la cohabitation pacifique entre le Parc national de la Garamba et les communautés riveraines ,
  2. Former les entreprises locales pour être aptes à soumissionner aux appels d’offres lancés par le Parc national de la Garamba ou par d’autres partenaires,
  3. Sensibiliser les orpailleurs pour la cessation progressive des activités illégales d’exploitation artisanale dans le domaine de chasse de Mondo-Missa et leur proposer des alternatives viables et durables,
  4. Impliquer les services techniques (Mines, SEAMAPE) dans l’identification existante et des zones potentielles en dehors du domaine de chasse de Mondo-Missa,
  5. Mettre en place un cadre de concertation et de suivi des résolutions,
  6. Interdire l’ouverture de nouveaux sites miniers en dehors de ceux déjà recensés dans le domaine de chasse de Mondo-Missa,
  7. Disponibiliser les cartes du Parc national de la Garamba et de domaines de chasse et,
  8. Partager de manière équilibrée les projets du développement dans les 3 domaines de chasse.

Le parc de la Garamba a depuis longtemps dénoncé la violation de ses espaces par l’exploitation illegale des substances minérales. L’Union européenne à travers le 11è fonds EAD du développement durable et environnement appui la communauté lcale dans la mutation des activités minières à l’agriculture de l’autopromotion durable et soutien le processus progressif de retrait des exploitants artisanaux dans ses domaines de chasse.

Caleb Bodio